accueil
PortuguêsFrançais
LA DENTISTERIE
< Arrière
DO - cas 1 avant - Bord incisif fracturé
DO - cas 1 après - Reconstitution par composite
DO - cas 2 avant - Obturation à l'amalgame
DO - cas 2 après - Idem en composite
DO - cas 3 avant et après - Obturations en amalgame puis en composite

Ce sont assurément les traitements dentaires les plus communs et les plus fréquents. Ils se font sous anesthésie locale, règle générale en une seule séance, et les suites opératoires sont excellentes.

Cette méthodologie s’applique dans les cas de dents délabrées par la carie ou fracturées, de dents dont la teinte a foncé, ou encore comme substitution aux amalgames. Elle peut s’utiliser aussi bien sur dents vivantes que dévitalisées.

Il s’agit de retirer tout le tissu dentaire carieux et de le remplacer par un matériau inerte et biocompatible. Si la dent traitée est vivante il convient au préalable d’en protéger la dentine, sensible, par un matériau de protection contre les agressions chimiques et thermiques (coiffage pulpaire).

Cette discipline a évolué de façon très significative ces dernières années, suite aux progrès obtenus au niveau des techniques de collage et des matériaux (composites) de dernière génération, permettant un grand mimétisme avec l’émail naturel des dents. Les résultats esthétiques ainsi obtenus sont aujourd’hui excellents.

Au-delà de l’esthétique, un avantage fondamental est d’obtenir ainsi, grâce au collage, une obturation microscopiquement étanche (ce qui n’est pas le cas avec l’amalgame), éliminant alors le risque d’infiltrations ultérieures et donc les caries secondaires.

Depuis de nombreuses années existe un débat au sujet de la nocivité des amalgames, notamment leur toxicité due au mercure qu’ils contiennent et à la diffusion dans l’organisme des produits de relargage dus à leur abrasion. Il n’y a toutefois pas de consensus au sein de la communauté scientifique (OMS).

Dans certains cas de délabrements plus importants les inlays constituent également une bonne alternative. Il s’agit dans ce cas de pièces prothétiques fabriquées au laboratoire, de préférence en céramique ou en zircone, qui permettent un ajustage très précis sur la matière restante de la dent. La durabilité et l’esthétique ainsi obtenues sont également excellentes.