accueil
PortuguêsFrançais
LA PARODONTOLOGIE
< Arrière
5.1 Paro 1 - Radiographies de lésions parodontales
5.2 Paro 2 - En blanc: niveau d'os initial - parodonte sain En rouge: niveau d'os actuel - lésions osseuses, perte d'os

La maladie parodontale affecte dans un premier temps les gencives, nous parlons alors de gengivite. Puis en l’absence de traitement elle se transforme en parodontite, avec des lésions au niveau du ligament de la dent et de l’os alvéolaire sous jacent. Actuellement elle constitue la principale cause de perte de dents chez l’adulte, devant la carie dentaire.

Lorsque dépistée et soignée à temps la gengivite est parfaitement réversible et le pronostic est alors très favorable. Par contre une parodontite, même correctement soignée, entrainera dans la plupart des cas des lésions irréversibles plus ou moins sévères.

La maladie parodontale est due à de très nombreux facteurs tels qu’infections bactériennes, problèmes d’occlusion, alcool, tabac ou encore problèmes hormonaux, mais l’accumulation de plaque dentaire par manque d’hygiène représente certainement la principale cause primaire des problèmes parodontaux. C’est par ailleurs une maladie cyclique et évolutive, avec des phases de rémission alternées de phases actives, lorsqu’il y a présence simultanée de plusieurs paramètres déclenchants. Ainsi tout patient ayant eu une affection parodontale, même traitée, devra être suivi avec régularité afin de dépister une éventuelle récidive.

Le traitement de base de la maladie parodontale est assurément le détartrage. Lorsque réalisé correctement et régulièrement il constitue la meilleure prévention. Vers 40 ans on considère que 100% d’une population occidentale présente un problème parodontal, mais seulement dans 5 à 10% des cas nous aurons une atteinte sévère des tissus environnants des dents, pouvant même dans de rares cas conduire rapidement à leur perte.

Si vos gencives sont rougeâtres, enflées, saignent facilement au brossage ou spontanément, si vous avez du tartre, mauvaise haleine, ou encore si vos dents sont sensibles, mobiles, si vos gencives sont rétractées, vous devez consulter sans attendre.

Un diagnostic parodontal rigoureux va déterminer la gravité de la maladie et le type de traitement indiqué. Celui-ci peut aller du simple surfaçage des racines dentaires, sous anesthésie, jusqu’ au curetage et greffe de gencive et/ou osseuse (auto greffe ou os synthétique). Actuellement la généralité des traitements tend à être moins chirurgicale et agressive que de par le passé.

Dans tous les cas la motivation et collaboration du patient sont fondamentales, notamment au niveau de l’hygiène et de la motivation. Ce n’est que par des consultations périodiques et régulières que l’on pourra monitoriser la maladie, prévenir les récidives et au besoin modifier la thérapeutique.